Thomas Sankara : le Che africain

Publié le par Le Mirador

http://www.thomassankara.net/local/cache-vignettes/L190xH300/espoir-ASSAjb29a-1584a.jpg(photo extraite de www.thomassankara.net)

Considéré par certains comme le Che africain, Thomas Sankara incarna et dirigea la révolution burkinabé du 4 août 1983 jusqu'à son assassinat lors du coup d'État du 15 octobre 1987, très probablement mené par Blaise Compaoré, qui s'empara ensuite du pouvoir. Il était en premier lieu un des chefs du Mouvement des non-alignés, les pays qui durant la Guerre Froide ont refusé de prendre parti pour l'un ou l'autre des deux blocs. Il a beaucoup côtoyé des militants d'extrême gauche dans les années 1970 et s'est lié d'amitié avec certains d'entre eux. Il a mis en place un groupe d'officiers clandestin d'influence marxiste : le Regroupement des officiers communistes (ROC). Dans ses discours, il dénonce le colonialisme et le néo-colonialisme de la France et des pays qu'elle soutient, tels que la Côte d'Ivoire et le Mali, qui ont entrepri des actions militaires contre le Burkina Faso. Par ailleurs, Compaoré, qui était son plus proche collaborateur, a été élu président en 1991, 1998 et 2005. La vidéo ci-dessous est une interview en France,  ou le Capitaine Sankara explique les bases du processus d'accords entre la Haute Volta (ancien nom du Burkina Faso) et les autres pays tels que la France.

Durée : 3 min 23

Commenter cet article