Michel Drac : "La crise des subprimes a été organisée par l'oligarchie américaine pour faire face à la montée en puissance de l'Asie"

Publié le par Le Mirador

Michel Drac, essayiste français,  présente son dernier livre qui s'intitule "Crise ou Coup d'état". Selon lui, la crise financière a été volontairement orchestrée par l'oligarchie de la finance afin que celle-ci se sorte elle même d'une économie qui était en train d'imploser. Dès 1960, le système de Bretton Woods se dérègle complètement et les pouvoirs financiers en Europe et aux USA vont commencer à s'organiser pour gérer ce futur écroulement de l'économie. Selon lui, cela explique pourquoi Kennedy a été assassiné. Il souligne un autre problème du dérèglement de Bretton Woods qui est le basculement  de l'étalon du dollar vers le pétrole. Selon lui la guerre du Kippour, qui n'a pas provoqué directement le choc pétrolier,  a été au moins utilisée par les compagnies pétrolières pour mettre en place un nouveau système financier " le dollar vaut ce que vaut le pétrole". Ce système a ensuite permis aux USA de financer l'initiative de défense stratégique, de gagner la guerre froide, de mettre un nouveau plan de relance économique dans les années 80 et de se positionner pour capter la montée en puissance de la Chine et de l'Inde. Les années Clinton correspondent à une période ou l'oligarchie pensent encore capter la puissance de ces 2 pays et instaurer un système mondialiste américano-centré. L'implosion commence réellement à la fin des années 90 avec l'explosion de la bulle internet qui est la bulle de l'ensemble du modèle économique américano centré. On entre donc dans la crise à la fin des années 90 et au début des années 2000, ces racines remontant aux années 60. Après cette période, il n' y a pas de réelle reprise économique contrairement à ce qu'annonce les médias. En effet, la reprise de 2002 à 2005 est entièrement due à la spéculation et au maintien des taux de la FED (réserve fédérale américaine) à des niveaux absurdes. Cette fausse reprise permettra de préparer le terrain pour conserver le pouvoir au moment ou l'on va avouer la faillite du système. Les subprimes ne sont que la partie émergée de l'iceberg qui est le crédit à la consommation et de l'immobilier. Cet iceberg ne représente pas toute la banquise qui est en fait l'ensemble de la bulle de l'endettement. Il explique que les médias utilisent les subprimes, qui est une toute petite partie du problème, afin que les oligarques puissent déclencher la crise comme ils le souhaitait. Les subprimes ont donc été prémédités et favorisés grâce à l'abolition de la loi Glass-Steagall qui empêchait aux banques privées de s'adosser sur les banques commerciales. Ceci a ouvert la porte à une expansion des bilans bancaires de la haute finance. Cette abolition permet ainsi aux banques d'investissement d'utiliser les banques commerciales  pour accroître la surface financière et fabriquer de la valeur fictive par spéculation. Ainsi, on a fait croire au peuple américain qu'il pouvait devenir propriétaire de son logement à travers des emprunt à bas prix.  Ces faibles taux ont permis d'augmenter les bilans bancaires et ainsi donner des leviers supplémentaires à la haute finance. Ensuite, La FED a augmenté ses taux en 2005, en sachant pertinemment les conséquences que cela engendrerait. En conclusion, Michel Drac pense que les USA ont créé la crise des subprimes pour que les élites financières américaines puissent s'organiser face à la vraie crise qui est le basculement du capitalisme de l'occident vers l'Asie.

Durée : 18 min 01

Commenter cet article