La reprise économique est une illusion

Publié le par Le Mirador

(Dessin de Patrick Chappatte)

Résumé de l'article  "la reprise économique est une illusion" de Andrew Gavin Marshall
pour www.mondialisation.ca, publié le 24 octobre 2009

Les médias traditionnels annoncent que le plus dur de la crise est passé. Mais selon Andrew Gavin Marshall, ces résultats sont faux. Dans cet article, il met en évidence l'importance de la  BRI (Banque des règlements internationaux), une banque créee en 1919 pour régler le paiement des réparations allemendes de la 1ère guerre mondiale aux alliés, mais aussi, plus secrètement, pour coordonner les opérations des banques centrales à travers le monde. Elle est décrite comme une banque pour les banques centrales. Selon lui, la BRI est, sans aucun doute, la plus importante, la plus puissante et la plus secrète des institutions financières du monde et ses avertissements ne devraient pas être pris à la légère. William White, ancien économiste en chef de la BRI, a fait cette mise en garde : « Le monde ne s’est pas attaqué aux problèmes au cœur du déclin économique et il est probable qu’il entre doucement à nouveau en récession ». À la fin juin, la BRI a prévenu que « les mesures de stimulation budgétaires ne peuvent donner rien de plus qu’une relance temporaire de la croissance, suivie d’une longue période de stagnation. La rapport annuel de la BRI a, ces trois dernières années, prévenu des dangers d’une nouvelle dépression. Selon Gavin Marshall, le gros éléphant dans la pièce est l’importante bulle financière créée par les plans de sauvetage et les mesures de « relance » dans le monde entier. Il dénonce aussi l'argent fictif, utilisé pour des guerres, qui est  le principal responsable des 51 billions de dollars de dette des USA. Il évoque également les plans de Bilderberg (réunion secrète annuelle, depuis 1954, des plus grands financiers, politiques et médias), qui sont, selon les investigateurs, de : créer une dépression prolongée et douloureuse condamnant le monde à des décennies de stagnation, de déclin et de pauvreté … ou une dépression plus courte mais plus intense ouvrant la voie à un nouvel ordre économique mondial durable, offrant moins de souveraineté, mais étant plus efficient. Lors de cette réunion, quelqu’un du FMI a souligné que les USA ne sont parvenus qu’au tiers de la récession. Un autre des participants a déclaré que « les pertes en capitaux propres en 2008 étaient pires que celles de 1929 et que la prochaine phase du déclin économique sera également pire que dans les années 1930.

Commenter cet article