Jean Bricmont : "la gauche est devenue morale alors qu'elle était réformiste"

Publié le par Le Mirador

Jean Bricmont, essayiste et physicien belge, présente le visage de la gauche politique actuellement en France. Selon lui, la gauche en France ressemble de plus en plus au parti démocrate américain, c'est à dire qu'elle ne propose aucun plan de changer la société mais songe plutôt à s'attirer une clientèle plus populaire que les partis de droite. Il explique qu'à partir de 1983, lors du Tournant de la rigueur, est apparu une gauche morale plutôt que réformiste comme elle l'était auparavant. On peut remarquer que les propos mis en avant par la gauche aujourd'hui sont  l'anti-racisme, contre l'antisémitisme, contre l'homophobie,... Cela permet lui de se distinguer de la droite par son moralisme et ses valeurs. Il met d'ailleurs en évidence le discours des valeurs est à l'origine davantage utilisé par la droite que la gauche  qui proposait d'abord des changement de structures sociales. Selon lui, elle s'est enfermée dans un double mouvement qui est l'abandon de programmes sociaux et le projet européen, politique néo-libérale. Une phrase amusante de sa part résumerait bien la situation de la gauche aujourd'hui : "il y a des gens qui perdent leur emploi, mais la gauche dit  "n'ayez pas de pensées homophobes" "! Il explique également que ce n'est pas au rôle de l'état de moraliser les citoyens mais de proposer de réels programmes.

Durée : 11 min 38

Publié dans France

Commenter cet article