Dieudo : 1 an de sursis pour une blague

Publié le par Le Mirador

Dieudo n'a visiblement pas fini d'être boycotté et sali par les médias. Pourtant, il n'a jamais tenu de propos injurieux comme on tend à nous en convaincre. Il dénonce simplement le lobby sioniste de France, soutenu par Sarkozy, ainsi que l'instrumentalisation de la Shoah par les médias. En revanche, on évoque rarement la traite négrière ou le génocide des 6 millions de congolais par Leopold II, il y a un siècle. Dieudo dit souvent : "il n'y pas de compétition victimaire, ni de hiérarchisation de la souffrance".  En effet, les juifs n'ont pas plus souffert que les Hutus, ou d'autres peuples victimes de génocide. Si la plupart des médias ou personnalités médiatiques se couchent, Dieudo, lui, va au bout de ses convictions. Il invite d'ailleurs Faurrisson, afin que celui-ci puisse bénéficier d'une liberté d'expression. Ce  dernier a été menacé de mort et bani des médias pour ces propos négationnistes (que lui, revendique de révisionnistes) sur les chambres à gaz. Dieudo n'a pourtant jamais nié les chambres à gaz, il a simplement donné la possibilité à Faurisson de pouvoir s'exprimer. Dans sa dernière vidéo, Dieudo montre qu'on condamne son humour, mais qu'on ne condamne pas la personne qui l'a ouvertement traité de "nègre" lors d'une émission TV. De la même manière, aucune condamnation n'a été appliquée au très probable pédophile Frédéric Mitterrand, soutenu par le gouvernement et les médias. Comprendra qui pourra !

Durée : 7min30

date : 6 octobre 2009

Publié dans Dieudo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article