Michel Collon : "L'Iran est diabolisé par les médias occidentaux"

Publié le par Le Mirador

Michel Collon, journaliste d'investigation, donne son point de vue sur l'Iran et la crise iranienne. Selon lui, la gestion médiatique de la crise iranienne obéit aux 5 règles de la propagande de guerre. Dans chaque guerre, coups d'état ou révolutions, on retrouve systématiquement ces 5 règles appliquées par les pays occidentaux, qui sont :

1) Occulter l'histoire
On occulte le fait que, lorsque les USA et la Grande bretagne contrôlaient l'Iran, le pays était une dictature avec des crimes, des tortures, une police poltique dirigée par la CIA. Ceci explique que l'Iran se révolte.

2) Occulter les intérêts économiques des multinationales occidentales
Comme avec l'Irak, l'Iran subit des pressions à cause du pétrole. La volonté des USA est de mettre à genoux chaque pays du Moyen Orient afin de bénéficier des richesses pétrolières. Par ailleurs, si Israël est soutenu par les USA, c'est simplement pour contrôler les pays arabes aux alentours et s'accaparer leur pétrole.

3) Diaboliser l'adversaire
Bien que l'Iran ne soit pas un pays parfait, celui-ci subit une diabolisation des médias qui présentent un pays épouvantable et dictatorial.

4) Angéliser les gouvernements occidentaux
On cache que les USA ont organisé des contres révolutions telles qu'en Yougoslave en 2000,  au Vénézuela en 2002, au Honduras actuellement, au Zimbabwe,... Les USA veulent que l'Iran perde son indépendance et devienne un pays alignés sur leur intérêts.

5) La monopolisation du débat
Il n'y a pas de vrais débats avec le deux points de vue de chaque parti, ce qui empêche auxcitoyen de faire sa propre opinion.

Selon Collon, la crise est liée à un affrontement entre les diverses classes sociales du pays. Les intérêts sont donc différents entre la classe populaire, qui regroupe la paysannerie traditionnelle, les ouvriers, les employés, la petite bourgeoisie de commerce traditionnel et la grande bourgeoisie qui vit de l'import - export . La classe populaire résiste aux intérêts américains contrairement à la grande bourgeoisie. Ainsi, la crise est surtout  liée à une lutte des classes comme dans de nombreux pays.
Durée : 14min16                                                                                                   
Date : août 2009

Publié dans Europe

Commenter cet article