F. William Engdahl : "la thèse du réchauffement climatique est scientifiquement bidon, la planète se refroidit"

Publié le par Le Mirador

F. William Engdahl
source : http://blog.hiphop.de/portal.php


F. William Engdahl, ainsi que des milliers de scientifiques (Le culte du réchauffement climatique et les 31 000 scientifiques qui s’y opposent) s'opposent à la thèse du réchauffement climatique. Engdahl affirme que cette thèse , largement admise, est "complètement bidon scientifiquement". En effet, depuis 2007, les calottes polaires ont grossi  et la Terre se refroidit au lieu de se réchauffer. Selon lui, une grande propagande sur le sujet est orchestrée, notamment par le secrétaire général de l'ONU, qui est récemment intervenu pour évoquer la fonte dramatique des glaces. La publicité sur le réchauffement est organisée par Goldman Sachs et d'autres compagnies financières de Wall Street qui s'enrichissent grâce à des négociations sur l'instrument financier de crédit d''émission de C02. Selon une étude néo zélandaise, au cours des cinquante dernières années, depuis 1950, 81% des changements climatiques tropicaux peuvent être pleinement imputés au phénomène météorologique du Pacifique connu sous le nom d’El Nino. Les 19% restants sont liés à l’intensification du rayonnement solaire. Aucune émission d’origine humaine n’a joué de rôle. On a constaté que le phénomène El Nino est intimement lié à la variation de l'activité solaire, et que son influence se remarque sur toutes les parties du globe à travers des sécheresses, des inondations,... Egalement, une étude suédoise montre que la fin du XXème siècle n'est pas exceptionnellement chaude dans les nouveaux relevés : sur une durée de 10 à 100 ans, les périodes aux alentours de 750 après JC, 1000, 1400 et 1750, étaient tout aussi chaudes ou plus chaudes. La longue période chaude de 200 ans centrée sur l’an 1000, fut nettement plus chaude que la fin du XXème siècle et c’est confirmé par d'autres données paléoclimatiques locales et régionales. Ainsi, Engdahl accuse les grands médias d'ignorer les études scientifiques sérieuses et de ne pas mettre en lumière la corrélation entre El Nino et la température. Il termine en affirmant que sont que des tentatives de puissants intérêts visant à convaincre le monde de se sacrifier afin qu'eux-mêmes puissent rester au contrôle des événements sur cette planète.

Résumé de l'article du 24 septembre 2009 paru sur www.mondialisation.ca :
Réchauffement ou refroidissement mondial : La glace disparaît-elle vraiment ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article