L'article 104 de Maastricht : Le grand responsable de la dette publique

Publié le par pierrick

Dans cette vidéo, Etienne Chouard, enseignant en économie-gestion et droit fiscal, dénonce l'un des articles du traité de Maastricht passé sous le silence : l'article 104. Cet article est, selon lui, responsable de l'endettement de l'Europe. En effet, il interdit aux états membres d'emprunter à la Banque Centrale Européenne et les oblige d'emprunter auprès des banques privées qui fixent des taux d'intérêt.
Ce système nous rappelle celui de la réserve fédérale américaine (FED) qui n'appartient pas à l'état, mais à de riches financiers depuis 1913. C'est le président des USA de l'époque, Thomas Woodrow, qui a été poussé à créer cette banque sous la pression des financiers.  Mais il regretta cette action en affirmant plus tard :
"Je suis un homme très malheureux. J'ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré. La croissance de la nation, donc, et de toutes nos activités sont aux mains de quelques hommes. Nous sommes devenus un des gouvernements le plus mal dirigé, le plus complètement contrôlé et dominé dans le monde civilisé. Nous ne sommes plus du tout un gouvernement d'opinion libre, ni un gouvernement par la conviction et le vote de la majorité, mais un gouvernement par l'opinion et la coercition d'une poignée d'hommes dominants."

Durée : 5min55..................


Autres citations concernant les banques :

"La banque centrale privée est une institution de la plus mortelle hostilité existant contre les principaux et la forme de notre constitution ... Si le peuple permet aux banques privées de contrôler l'émission de leur devise, d'abord par l'inflation et puis par la déflation, les banques et les corporations qui grandiront autour d'elles priveront le peuple de toute leur propriété jusqu'à ce que leurs enfants se réveillent sans-abri sur le continent que leurs ancêtres ont conquis."
.                     Thomas Jefferson
......................Président des États-Unis 1801-1809

''Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout.''
......................Thomas Jefferson

''Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin.''
......................Henry Ford Sr.

''L'histoire relate que les banquiers ont utilisés toutes sortes d'abus, intrigues, supercheries et violences possibles pour obtenir le contrôle des gouvernements en contrôlant l'argent et son émission.''
......................James Madison
......................Président des États-Unis 1809-1817

"Lorsque la Loi de la Réserve Fédérale a été passée, le peuple des États-Unis ne s'est pas aperçu qu'un système bancaire mondial était en train d'être installé ici. Un super-état contrôlé par les banquiers et les industriels internationaux ... agissant ensemble pour mettre le monde en esclavage. Tous les efforts ont été entrepris par la FED pour camoufler ses pouvoirs mais la vérité est que ... la FED a usurpé le Gouvernement ."
...................... Louis McFadden, Membre du Congrès
......................(Président de la chambre sur les opérations bancaires et la devise)


''Toute la perplexité, la confusion et la détresse aux États-Unis, viennent non pas des défauts de la Constitution ou de la Confédération, non par manque d'honneur, mais bien par l'ignorance de la nature de l'argent et du crédit en circulation.''
......................John Adams
......................Président des États-Unis 1797-1801

"Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d'une nation et je me moque de quiconque fait ses lois.''
......................Meyer Amschel Rothschild (1748-1811)
......................Patriarche de la dynastie des Banquiers

Publié dans Europe

Commenter cet article

David C. 25/10/2009 19:28


La Dette de la France n’existe pas !
« La réalité est que la dette publique française est d’abord due aux intérêts payés aux établissements financiers auxquels nous avons emprunté. Pourquoi ? Parce que la loi Pompidou-Giscard du 3
janvier 1973, puis l’article 104 du traité de Maastricht, ont ôté le droit de création monétaire à la Banque de France et livré la monnaie aux banques et sociétés d’assurance. La dette fin 1979
était de 239 milliards d’euros, fin 2008 elle s’établit à 1327 milliards d’euros, soit une hausse de 1088 milliards en 30 ans, pendant lesquels nous avons payé 1306 milliards d’intérêts ! »
Cheminade oct 2009
Les citoyens doivent dire NON à l’austérité sociale que la pensée dominante veux nous imposer!
Afin de faire face à la colère qui vient! Afin de faire face à la logique destructrice du système ! Afin de faire face au mépris de la classe dirigeante, en montant sur la scène de l’histoire! Afin
de rompre avec la règle du jeu!
[...]
David C.
david.cabas.over-blog.fr


Le Mirador 07/11/2009 11:13


Merci pour ton commentaire, dsl pour ce retard. Oui, j'ai posté un résumé d'une vidéo d'une interview de Holbecq sur son bouquin "la dette publique, une affaire rentable". Ca reprend un peu ce que
reprends ce que tu dis. merci pour ton blog qui semble très intéressant.A bientôt.